Suivez-nous :

Retranscription de fichiers audio

En évaluant l’enregistreur vocal Micro-Speak présenté ici, nous avons réalisé une petite expérience très concluante consistant à envoyer le fichier audio des enregistrement dans l’application Speechtexter qui utilise la reconnaissance vocale de Google afin de tester la retranscription en texte.

Une expérience reproductible avec tout type de dictaphone permettant d’exporter les fichiers audio Wav ou MP 3 vers l’ordinateur.

Retranscription de fichiers audio enregistrés depuis un dictaphone, avec la reconnaissance vocale de Google3

Retranscription de fichiers audio enregistrés depuis un dictaphone, avec la reconnaissance vocale de Google3

Une fois le Micro-Speak connecté sur l’ordinateur, celui ci est reconnu comme un disque amovible où les fichiers audio sont archivés dans le dossier « Record ». Un clic sur un fichier déclenche sa lecture avec le logiciel de lecture installé sur l’ordi (VLC, Windows Media Player…).
A ce stade, le son émane des hauts parleurs, et ne conviendra pas pour être reconnu par le microphone interne qu’utilise Speechtexter : pour envoyer le son directement dans l’application il convient sous Windows 10 d’activer la fonction Stéréo Mix  depuis : Paramètres > Son > Entrée > Steréo Mix.

Retranscription de fichiers audio enregistrés depuis un dictaphone, avec la reconnaissance vocale de Google3

Pourquoi Speechtexter ? : Ce service en ligne utilise la reconnaissance vocale de Google, au même titre que d’autres (DictationSpeechnotes ) mais comporte des fonctions simplifiées de traitement de texte que les autres n’ont pas.
https://www.speechtexter.com (à utiliser depuis le navigateur Google Chrome)
Consulter notre fiche technique Speechtexter : iCi


Retranscription de fichiers audio enregistrés depuis un dictaphone, avec la reconnaissance vocale de Google3Le résultat est assez spectaculaire, même si une relecture attentive s’impose pour corriger les quelques erreurs. Il est important de noter que la diction a été soignée et effectuée enregistreur tenu en main, c’est à dire au plus proche de la voix. Cette technique n’est pas opérable pour la retranscription de cours ou réunions quand le microphone est distant de l’orateur. Nous reste à tester prochainement avec ces nouveaux outils, le comportement de microphones directionnels, ou sans fil (proche d’un orateur) susceptibles d’apporter une solution à la retranscription de conférences, cours en classe ou amphi, avec le respect des autorisations nécessaires.
En rouge, les corrections apportées après relecture.

ThD

remonter en haut de page