Partager la page

Suivez-nous :

Sténomasque Sylencer

La dictée vocale “silencieuse”

Print Friendly, PDF & Email

Partager sur les réseaux

La reconnaissance vocale sur ordinateur requiert par définition une diction à voix haute, dans un environnement peu bruyant.

Cependant, dans maintes situations (cours, conférences, réunions…), on apprécierait de pouvoir dicter du texte sans déranger l’entourage et sans que le bruit ambiant ne gêne la transcription.

Le sténomasque Sylencer répond à ce besoin. Sylencer se compose d’un masque qui couvre la bouche ou la bouche et le nez, et permet, grâce à un microphone sensible, de dicter dans un enregistreur ou logiciel de dictée vocale, sans être entendu, pour ne pas perturber un orateur, les participants à une réunion, etc.

Une technique originale expérimentée et efficace qui nécessite un petit entraînement et dont les applications peuvent être nombreuses.

Référence Sténomasque Sylencer / SmartMic
Fabricant Talk Technologies Inc (USA) / www.talktech.com
Distributeurs Visuel – Box10 rue de Fontenay – 78000 Versailles

www.visuel-vox.com / Tél : 01 30 21 46 13

Prix 360 € HT (Sténomasque Sylencer + adaptateur USB)

Sténomasque Sylencer

Descriptif

Le sténomasque se présente sous la forme d’un support en matière plastique, tenu en main, et qui abrite le microphone protégé par de la mousse acoustique, et une vis de réglage de sensibilité.

Sur ce support, deux embouts caoutchoutés peuvent être clipsés, l’un couvrant la bouche, le second la bouche et le nez.

Masque couvrant la bouche (gauche) et la bouche et le nez (droite)

Masque couvrant la bouche (gauche) et la bouche et le nez (droite)

L’appareil est équipé d’un cordon spiralé avec prise jack mâle 3,5 mm, pour le raccordement à un enregistreur.

Un adaptateur/convertisseur USB (Andréa) est fourni pour une utilisation sur ordinateur, avec logiciel de reconnaissance vocale.

Sténomasque Sylencer

Sténomasque Sylencer

Utilisation

Suivant le support utilisé (embout couvrant la bouche ou la bouche et le nez), celui-ci doit être appliqué modérément sur le visage, mais suffisamment pour éviter les fuites d’air.

Le sténomasque s’utilise à une main, préhension stabilisée par le pouce d’un côté et les autres doigts sur l’autre face (cf. photo).

Réglage de sensibilité du microphone

Réglage de sensibilité du microphone

Un conduit assure la ventilation quand le masque est appliqué contre le visage.

  • Recommandations avant usage

Le port du masque (surtout le naso buccal), peut au départ apporter une certaine gêne respiratoire, rapidement compensée par un entraînement et le respect de quelques consignes simples :

  • inspirer normalement et parler pendant l’expiration
  • ne pas retenir son souffle en parlant
  • décoapter à fréquence régulière le masque, le temps de reprendre sa respiration
  • la technique de respiration avec le masque doit être maîtrisée avant de pour suivre en mode dictée vocale
  • il est conseillé de parler plus “doux” que la voix normale, en évitant le chuchotement
  • s’entraîner avec la lecture de documents (mode dictée vocale) avant de retranscrire un discours.
  • se référer à la documentation pour plus de renseignements.

 

  • Premier test : sur magnétophone de Windows

Avant de tester le microphone avec un logiciel de reconnaissance vocale, nous avons souhaité le tester simplement en mode enregistreur de voix à partir du magnétophone de Windows.

Aucun souci : le microphone, via sa connexion jack ou USB, est reconnu et les enregistrements sont d’excellente qualité, même si la voix est légèrement déformée, due à l’absence de propagation des ondes sonores dans l’air.

Remarque : dans une pièce calme, une personne située à moins de deux mètres perçoit un discret murmure, mais n’entend pas ce qui est dicté par l’utilisateur du Sylencer. Encourageant !

  • Second test : Dragon Naturaly Speaking (V.12)

Première chose à savoir, Dragon recommande un nouvel apprentissage de la voix quand on change de microphone. Ce que nous avons fait, en créant un nouveau profil utilisateur, associé au Sylencer.

Lors de la première étape (ajustement du volume et qualité du système audio), le volume du microphone était trop élevé. Nous avons opté pour réduire son niveau depuis le panneau de configuration, plutôt que d’ajuster le potentiomètre de sensibilité du microphone. Ensuite, nous avons pu poursuivre normalement l’apprentissage vocal de Dragon.

Dragon s’utilise ensuite normalement sans consigne particulière, excepté que l’on utilise un microphone différent.

Bien sûr, en situation de retranscription, on évitera les corrections en cours de reconnaissance vocale, pour ne pas perdre le fil du discours.

D’où l’utilité et l’importance d’avoir correctement configuré Dragon et avoir effectué l’apprentissage vocal proposé.

Applications

  • Domaine grand public

Transcription audio ou écrite en réunionLe sténomasque permet à des journalistes, secrétaires… d’effectuer des comptes rendus en réunion, sans perturber l’entourage.

Ex (photo ci-contre) : sténographe judiciaire, utilisant Sylencer en audience en palais de justice (Shawnee – USA).

Fonction interprète

Sylencer permet à un interprète de travailler en tout lieu non équipé de cabine insonorisée. Le sténomasque du traducteur est connecté à un émetteur sans fil qui retransmet la traduction aux participants à une réunion, équipés d’un récepteur audio. (Ex : photo ci-contre, Talk System, kit sténomasque Sylencer + émetteurs et récepteurs HF).

 

  • Domaine handicap

Difficultés / lenteur de prise de notesLe sténomasque Sylencer peut être utilisé par des étudiants ou travailleurs en situation de handicap, qui présentent des difficultés ou lenteur à la prise de notes manuscrites en cours, réunions… sous réserve que leurs capacités motrices leur permettent d’utiliser le matériel, et qu’ils soient formés à la dictée vocale.

En cas de suppléance, la technique peut être confiée à un auxiliaire d’intégration scolaire ou un assistant à la communication formé.

Personnes sourdes ou malentendantes

Cette technique permet également aux personnes sourdes ou malentendantes de suivre et participer à une réunion, quand un assistant utilise le sténomasque associé à la dictée vocale, pour afficher le texte retranscrit en direct sur un écran mis à disposition de la personne.

Retranscription de texte sur écran lors de conférences, à l’attention de personnes malentendantes

Retranscription de texte sur écran lors de conférences, à l’attention de personnes malentendantes

Conclusion

Le concept de cette technologie permettant de dicter à la voix sans perturber l’environnement remonte aux travaux initialement développés par Horace Webb au cours de la seconde guerre mondiale, testés et validés par l’US Navy.

Ces prototypes ont été améliorés et adaptés aux technologies les plus récentes par la Société Talk Tech, dont les produits sont importés en France par la Société Visuel – Vox, spécialisée dans les outils de transcription en réunion au sein d’entreprises, associations, etc.

Cette technique, simple et efficace, nécessite cependant :

d’apprendre à maîtriser sa respiration lors du port du masque
de maîtriser Dragon Naturally Speaking (ou autre logiciel de dictée vocale)
la capacité d’écouter un discours et d’en retranscrire simultanément et verbalement le contenu, ce qui nécessite certaines aptitudes.

Dictée Vocale / Reconnaissance Vocale (Solutions grand public et aides techniques)

Dragon Naturally Speaking

Depuis sa création en 1997, Dragon Naturally speaking s’est considérablement amélioré pour devenir et s’imposer comme le logiciel de référence permettant de dicter à la voix directement dans toute application sur PC, commander les menus et pouvant même suppléer l’usage de la souris.

La lecture d’un long texte d’apprentissage, toujours conseillée, n’est cependant plus indispensable si la diction est correcte.

Selon version, les prix s’échelonnent de 47,90 € (Home) à 545 € (Pro) mais la qualité de reconnaissance est identique quelle que soit la version, seules différent certaines fonctionnalités.

Sous Mac, la version 3 de Dragon Dictate est très proche de la version Premium sous windows – www.nuance.fr

Dragon Naturally Speaking V12

Dragon Naturally Speaking V12

  • Autres logiciels qui utilisent le moteur de reconnaissance vocale DNS :

KAR-Handicap / KAR-Senior : logiciel facilitant l’accès à l’ordinateur et à l’internet, assisté de la reconnaissance vocale quand Dragon est installé sur l’ordinateur – www.ia-kar.com (Prix : 79,90 €).

Scribe : constitué d’un panel d’outils pour l’aide à la lecture/écriture auprès d’élèves dyslexiques, le logiciel Scribe utilise la reconnaissance vocale de Dragon avec un mode d’apprentissage revu et simplifié : www.medialexie.com (Prix : 849 €).

Reconnaissance vocale de windows

La reconnaissance vocale de Windows est un composant du système d’exploitation Windows de Microsoft disponible dans Windows Vista, 7 et 8. Il s’agit d’un programme permettant de contrôler le P C au moyen de commandes vocales, et pour convertir la voix en texte écrit.

Chemin d’accès : bouton démarrer, tous les programmes, accessoires, options d’ergonomie et reconnaissance vocale de Windows.

Longtemps occultée par Dragon, plus complet et plus adapté à la langue française, la reconnaissance vocale de Windows est aujourd’hui utilisée dans de nouvelles applications :

Picto com : logiciel de contrôle de l’environnement, utilise les commandes vocales de Windows – www.starnav.com

Dictée Logolexie : dictée vocale sur clé USB développée à partir de la technologie Microsoft – www.medialexie.com(50 €).

Reconnaissance vocale de Windows

Reconnaissance vocale de Windows

Reconnaissance vocale de Google

Apparue récemment dans son navigateur google Chrome, la reconnaissance vocale de Google, dépendante d’une connexion internet, a été initialement conçue comme un service à l’utilisateur, permettant d’énoncer un texte au lieu de le saisir, dans une zone de texte sur page web, quand celle-ci contient une icône en forme de micro.

Plusieurs sites ou logiciels utilisent aujourd’hui la Web Speech API de Google

DysVocal (Web Speech API Google)

DysVocal (Web Speech API Google)

  • TalkTyper : www.talktyper.com (pour s’initier à la dictée vocale)
  • DysVocal : www.dyslogiciel.fr (licence mono poste – 19,95 €) ; logiciel d’aide à la lecture/écriture auprès d’élèves dyslexiques. DysVocal utilise Google Chrome en tâche de fond pour permettre la dictée vocale au sein de son éditeur, et également avec Word ou autre traitement de texte. Les résultats encourageants ne sont cependant pas encore comparables avec les solutions précédentes.La reconnaissance vocale sur terminaux mobiles (téléphone/tablettes) utilisant le flux internet, aujourd’hui performante sur de nombreuses applications (ex: envoi de SMS dictés, localisation GPS, …) est appelée à se développer au sein de nouvelles applications bureautiques.Ex : Microsoft vient d’annoncer la disponibilité de Word, Excel, PowerPoint sur iPad et très prochainement sur Android.
remonter en haut de page