Suivez-nous :

Catégories
Atelier innovation Co-conception Expertise d'usage

Permettre un accès à tous aux futures zones à faibles émissions (ZFE) : Le TechLab accompagne l’État dans le test de sa future plateforme CMI-ZFE.

Avez-vous déjà entendu parler des ZFE ?

Les ZFE sont des zones dites à faibles émissions dans lesquelles la circulation des véhicules trop polluants est restreinte ou interdite. Porté par l’État, ce dispositif qui vise à diminuer les émissions polluantes et à améliorer la qualité de l’air est amené à se généraliser dans la plupart des métropoles françaises.

Ce n’est pas un secret, la mobilité des personnes en situation de handicap est souvent complexe. Certaines personnes dépendent d’un ou plusieurs aidants pour leurs trajets du quotidien et les véhicules aménagés sont des biens coûteux dont les délais d’obtention sont souvent (trop) longs.

Afin de ne pas entraver davantage leur mobilité, l’État a prévu que les personnes détentrices d’une carte mobilité inclusion (CMI) bénéficient d’une dérogation et puissent circuler librement dans les ZFE. Il ne s’agit pas ici d’allouer un droit à polluer mais bien de permettre une transition sans générer l’exclusion.

Ainsi, la plateforme CMI-ZFE permettra aux personnes d’enregistrer les véhicules dans lesquels elles se déplacent et de ne pas être verbalisées en entrant dans une zone réglementée. Pour répondre aux usages de chacun, la plateforme sera disponible sur ordinateur, mobile et tablette.

Tests de la future plateforme CMI-ZFE

Sollicité par le Ministère de la Transition Ecologique et l’Imprimerie Nationale IN Groupe, le TechLab a testé le futur portail web et l’application mobile et tablette actuellement en développement.

L’objectif de la démarche était de s’assurer que le service était suffisamment ergonomique pour tous.

Le portail et l’application ont été scrutés sous toutes les coutures. Nos experts techniques ont vérifié la compatibilité des supports avec un éventail d’aides techniques disponibles au TechLab :

  • compensations souris, clavier, tactile
  • outils de vocalisation

En parallèle, un panel de 5 personnes en situation de handicap a participé à des tests en conditions réelles en suivant un parcours utilisateur complet. Au cours de ces tests, nous avons observé entre autres :

  • La qualité de l’information
  • La qualité de navigation
  • La qualité d’interaction avec les éléments
  • Le droit à l’erreur

Ces deux approches complémentaires auront permis de produire un rapport détaillé à destination des équipes projet de la plateforme CMI-ZFE. Dans cette synthèse, nous aurons pu leur exprimer les points forts des supports développés mais également les difficultés rencontrées par les utilisateurs ainsi que les opportunités d’amélioration.

Parmi les recommandations émises, nous pensons que la plateforme CMI-ZFE est également l’opportunité de proposer un outil unique de gestion des stationnements pour les personnes en situation de handicap qui aujourd’hui jonglent entre des applications différentes suivant les villes où elles se trouvent.

Nous tenons à adresser un grand merci à nos testeurs pour la richesse de leurs retours !

Catégories
Atelier innovation Co-conception

Bien au chaud, les usagers de la résidence du Maine conçoivent une Oasis de fraîcheur avec Water Connect

Imaginer, pouvoir se détendre, se désaltérer et jardiner le tout dans un même endroit…

La société Water Connect conçoit et réalise des îlots de fraîcheur ludiques, inclusifs, connectés et respectueux de l’environnement. Ils ont imaginé un nouveau concept, « l’Oasis bien vieillir, bien grandir » qui permet d’allier fontaine à eau, brumisateur et jardinage. Water Connect souhaite que sa solution s’adresse aussi bien aux cours d’école qu’aux établissements médico-sociaux.  Un petit coin de paradis pour se rafraîchir, se détendre et jardiner grâce à sa technologie d’arrosage innovante. L’eau non utilisée par la fontaine est réemployée pour arroser les jardinières créant ainsi un circuit vertueux et une véritable oasis.

Accompagnement TechLab

Dès la phase de concept, Water Connect a fait appel au TechLab pour réaliser un atelier de co-conception et de confronter son idée aux résidents d’un foyer d’accueil médicalisé.

Nous avons eu le plaisir d’être accueillis au sein de la résidence du Maine d’APF France Handicap. Nous remercions chaleureusement les résidents et les professionnels pour leur participation active, et leurs retours plus que pertinents !

Au cours de la rencontre, les participants se sont remémorés le dernier été caniculaire que nous avons vécu et nous ont expliqué comment cela avait impacté leur quotidien. Une présentation de la maquette réalisée par Water Connect leur a ensuite permis de se projeter et d’avoir une vision globale du produit pour mieux le questionner au travers de différentes thématiques :

  • L’usage au quotidien comme lieu de détente mais aussi de rencontre et de partage
  • Un lieu inclusif et ouvert à tous
  • L’occupation des lieux et l’approche avec un fauteuil
  • Le rapport à l’eau et aux plantes
  • Les différentes ambiances souhaitées
  • Des activités qui varient en fonction de la temporalité

Des retours constructifs et utiles

Nous avons pu recueillir la parole riche et constructive des participants particulièrement enthousiastes à l’idée d’un point de rassemblement ressourçant en extérieur. « J’aimerais beaucoup un lieu comme celui-ci, ça nous change ! »

La synthèse de ces informations nous a permis de proposer à Water Connect des pistes d’amélioration concernant l’aménagement et l’usage de leur solution.

Merci à Axians pour son soutien.

Catégories
Co-conception

Entre réel et virtuel, entre papier et digital …

Quand le courrier devient digital…

Imaginez pouvoir animer votre courrier en 2D ou 3D… Ce nouveau service de La Poste a été testé avec des adhérents de la délégation d’Orléans.

Test de l’offre « courrier augmenté » de La Poste

En utilisant la technologie du QR code, le groupe La Poste propose d’animer un support papier (courrier, catalogue, notice…) avec des animations en réalité augmentée 2D ou 3D grâce à l’appareil photo du smartphone.

Fermez les yeux et imaginez… Vous recevez un courrier dans votre boîte aux lettres, intrigué par le QR code présent sur la lettre, vous le flashez avec votre téléphone. C’est ainsi que commence votre expérience immersive à la découverte d’un nouveau véhicule d’une marque française bien connue.

Cette expérience, La Poste a demandé au TechLab de la faire vivre à un panel de personne en situation de handicap.

Au travers de cette démarche d’innovation inclusive, le groupe La Poste souhaite vérifier l’ergonomie de son service et identifier des pistes d’amélioration concrètes.

Le TechLab relève le défi

Le TechLab a réuni un panel de personnes en situation de handicap pour réaliser une série de tests utilisateur. Nous remercions chaleureusement tous les participants ainsi que la délégation APF France handicap d’Orléans pour leur aide précieuse !

Trois supports ont été passés au crible par nos testeurs du jour qui ont pu découvrir une palette d’expérience et de service variés :

Courrier interactif : vous faites apparaître un bouton d’appel sur votre courrier.

Vidéo 3D : le maire de votre commune apparaît en 3D et en miniature sur votre bureau pour vous souhaiter la bonne année !

Environnement immersif : vous êtes plongé dans l’habitacle du nouveau modèle de votre constructeur préféré !

En suivant un parcours de test complet, nous avons  vérifié un ensemble de critères basés sur les principes de conception universelle, par exemple :

  1. La qualité de l’information
    • une information visible et lisible
    • une information compréhensible
  2. La qualité d’interaction  et de navigation :
    • identification et confort des zones cliquables
    • confort d’utilisation (gestes et postures)
    • parcours intuitif
  3. Le droit à l’erreur
    • Erreur de clic
    • Retour en arrière

La démarche était aussi l’occasion de questionner les participants sur l’usage potentiel qu’ils feraient de ce type de support dans leur quotidien.

Des retours concrets et constructifs

La richesse des retours des participants à la démarche nous a permis de nourrir une réflexion auprès du Groupe La Poste sur l’ergonomie et l’usage de supports à la fois physiques et digitaux.

Les recommandations vont au-delà de la seule notion d’accessibilité et visent une amélioration du confort pour tous. L’un des points d’orgue : proposer des alternatives limitant les mouvements des membres supérieurs !

La synthèse de toutes les informations collectées au cours des tests nous a permis de définir un premier ensemble de bonnes pratiques de conception pour une offre de courrier augmenté inclusif.

Catégories
Atelier innovation Co-conception Expertise d'usage

Marathon de la photocopie au TechLab !

Le TechLab a participé au test de 12 photocopieurs pour le compte de la Direction des Achats de l’État.

Objectif : déterminer le niveau d’accessibilité des photocopieurs, dans une logique de conception universelle.

De quoi jeter un œil nouveau sur les tâches de photocopie !

Tous les 4 ans, la direction des achats de l’État (DAE), rattachée au Ministère de l’Économie et des Finances, lance un appel d’offre pour sélectionner quelques photocopieurs dont les administrations pourront s’équiper.

Dans le cadre de cet appel d’offre, les fabricants sont invités à mettre à disposition leurs photocopieurs pendant 2 jours, au Ministère des Finances, afin que ceux-ci soient testés.

Faire quelques photocopies sur une douzaine de photocopieurs : à vue de nez rien de compliqué…

Et pourtant, pour évaluer l’accessibilité des photocopieurs, et surtout pour être capable de les classer, il nous a fallu pas moins de :

  • 6 personnes pendant 2 jours
  • 40 critères
  • 160 points de contrôle par photocopieur

Un véritable marathon de la photocopie !

Avant le marathon, nous avions élaboré la liste de critères en prenant en compte tous les types de déficiences (motrice, visuelle, cognitive…) et en faisant des premiers tests avec un panel de personnes en situation de handicap. Ces premiers tests nous ont permis d’affiner nos critères.

Le TechLab a pu ensuite ausculter les 12 photocopieurs sous toutes les coutures : hauteur, inclinaison et lisibilité de l’écran, poids et comportement du capot, facilité de paramétrage ne sont que quelques exemples des éléments testés par l’équipe.

La direction des achats de l’État a également fait tester les photocopieurs par un grand nombre d’agents de l’État qui se sont relayés tout au long des deux journées.

Et après ?

Un rapport de 25 pages a été remis à la direction des achats de l’État. L’évaluation réalisée par le TechLab va contribuer au choix de référencement des photocopieurs (qui comporte d’autres critères tels que le prix, la consommation d’énergie, …). Ce sont ensuite l’ensemble des administrations françaises qui choisiront les photocopieurs parmi ceux sélectionnés.

La question de l’évaluation de l’accessibilité des produits se pose de manière plus large : comment choisir un appareil électro-ménager, un téléphone ou encore une calculatrice qui soit le plus accessible ? Il n’existe pas aujourd’hui de label ni de grille d’évaluation de l’accessibilité ou de la qualité d’usage d’un objet. Ce premier exercice a néanmoins permis au TechLab de se frotter à la question et nous prévoyons de ne pas en rester là.

Un grand merci à la direction des achats de l’État pour sa confiance dans ce projet et pour son engagement pour l’accessibilité. Merci également à TechLab Tourcoing, à TechLab AURA et au Service Accessibilité qui n’ont pas rechigné devant 2 jours de photocop’ pour nous prêter main forte !

remonter en haut de page